J’ai Testé Le Massage UDARABHYANGA Chez Cinq Mondes

Ça fait bien longtemps que je ne vous ai pas parlé de bien-être sur le blog. J’ai eu la chance de découvrir ce massage dans un lieu très mignon et calme : le Spa Cinq Mondes, 6 square de l’Opéra Louis Jouvet dans le 9ème arrondissement de Paris.

J’ai franchement eu la chance (on peut pas le dire autrement) de découvrir le tout nouveau soin UDARABHYANGA du Spa Cinq Mondes. Un univers qui nous transporte dès l’accueil avec des odeurs du monde.

Le Spa Cinq Mondes propose un large choix de soins et massages dédiés au corps et au bien-être de l’esprit, mais pas que puisqu’on peut y trouver toutes leurs gammes de produits pour prolonger les soins à la maison.

Je suis accueillie par Laure, une masseuse de chez Cinq Mondes. Elle est très très douce et attentionnée. Je me suis sentie si reposée. Il faut savoir qu’il faut se présenter environ 10 minutes avant votre rendez-vous pour répondre à un questionnaire. Bon ben Avec les transports je suis arrivée pile à l’heure, du coup pas de questionnaire pour moi mais une fiche récapitulative à la fin du soin.

Qu’est-ce que le massage UDARABHYANGA ?

C’est un massage qui tient ses origines de la médecine traditionnelle indienne ayurvédique (Ayur = vie et Veda = connaissance).

Il a été inspirée par Nathalie Poiroux (co-fondatrice de Cinq Mondes et Directrice des Formations), Hélène Caillat et Maitre Geisham (maitre indien) (désolée pour la mauvaise orthographe… J »attends qu’on me confirme la bonne ^^).

Le but du massage Udarabhyanga est de venir travailler principalement le ventre qui est appelé 2ème cerveau (élément central du corps). Il s’inspire de la philosophie ayurvédique.

Il se compose de manoeuvres :

  • lissantes et profondes pour détendre les tissus
  • drainantes et vibratoires pour favoriser l’élimination des toxines
  • chauffantes pour augmenter la circulation sanguine

Le soin se déroule en 3 étapes :

  • Il débute par un rituel de bienvenue avec quelques pressions de l’Eau de Bengalore aux huiles essentielles de Santal, Vanille et Cardamome, apaisantes et relaxantes. La praticienne masse d’abord le dos pour détendre l’ensemble du corps et abaisser les tensions.
  • On passe ensuite sur le dos, le soin se poursuit par une respiration logique complète pour commencer le travail sur le ventre. En alternance, manoeuvres lissantes, chauffantes, drainantes et vibratoires se succèdent, ce qui permet un rééquilibrage nerveux et une détoxication de la zone centrale du corps. Après le massage, un enveloppement à base de farine de pois chiche, Kaolin, Extrait Biologique de Gingembre et Eblica Officinalis, est réalisé sur le ventre pour permettre d’activer la détoxication des tissus.
  • Le soin se termine par un massage des jambes et des pieds et de la nuque et tête pour permettre une détente profonde et durable.

Le massage Udarabhyanga permet ainsi de détendre la zone centrale du corps, centre des émotions, et ainsi de dégonfler le ventre et d’améliorer les fonctionnements des composants vitaux de cette zone.

Chez Cinq Mondes, ce massage n’est pratiqué que par peu de praticiennes pour le moment, car tout nouveau (disponible depuis Avril-Mai il me semble). Plus il y aura de demandes et plus de praticiennes seront formées à ce massage… Franchement n’hésitez pas à appeler pour prendre rendez-vous.

Mon massage UDARABHYANGA

Il faut savoir qu’avec 37°C comme température extérieure à Paris, je suis arrivée à mon rendez-vous toute trempée ! Quel fût ma surprise lorsque j’ai découvert que ma cabine de soin était climatisée !!!!!

J’ai eu un excellent accueil. Ça fait tellement plaisir d’avoir des gens très souriants et reposants en face de soi.

On m’a proposé un verre d’eau ou un thé et une serviette rafraichissante pour les mains à l’eau de brésil. La serviette est déshydratée et compressée, et au contact de l’eau, elle se gonfle.

J’ai suivi Laure (la praticienne) dans la cabine prévue pour le massage, au sous-sol au bout d’un couloir à l’abri de tout bruit. Il faut dire qu’il y a franchement très très très peu de bruits de base, puisque le Spa se situe dans un square peu fréquenté (un havre de paix en plein centre de Paris).

On se déshabille complètement et on enfile la culotte jetable (qui ressemble à celle d’un sumo mais avec l’élastique tout fin).

J’ai patienté jusqu’au retour de Laure, assise sur la table à masser. Elle m’a introduit à ce massage en me parlant de ses origines et son déroulement dans la globalité. Puis je me suis mise sur le ventre et elle a commencé à faire des effleurages et petit à petit à mettre de la pression dans ses mouvements. Elle a libéré des tensions au niveau du dos afin de créer une bulle de bien-être pour ensuite s’attaquer au ventre.

Elle a travaillé sur pleins de méridiens : vessie (qui ont un impact sur le ventre), le gros intestin au niveau du bras. Il faut savoir que ce massage est accompagné de plusieurs moments de respiration ventrale.

Je suis passée sur le dos et c’est parti pour le massage du ventre. Il est assez dynamique ! Ne vous attendez pas à vous endormir lol. Ce massage est également profond (en fonction de la sensibilité de la personne). Le but est de venir parfaire le travail en dénouant les tensions qui peuvent être de tout genre : émotions, stress, tensions dues à un mauvais transit… Je ne saurai vous décrire les gestes de la praticienne. On aurait dit des vagues qui compressent et soulagent la zone.

Elle passe à l’étape d’enveloppement chaud (l’enveloppement à base de farine de pois chiche détaillé plus haut). Ce qui m’a surpris c’est qu’il y avait des grains, je m’attendais à un mélange lisse. La chaleur est ressentie à l’application parce que le soin est chauffé mais par la suite on ne sent plus rien. C’est seulement au bout de quelques minutes que certaines zones se remettent à chauffer (plus les peaux sont claires plus le soin va chauffer) (désolée pour le grand nombre de fois où j’ai dit « chauffer » hahaha).

Ce soin va aider à favoriser la meilleure circulation du sang et des énergies mais aussi à continuer l’élimination des toxines (en gros il est complément des gestes précédemment réalisés par la praticienne).

Pendant que le soin agit, la praticienne est passée au massage de la tête. Encore une fois, ne vous attendez pas à avoir des papouilles… Par des frictions et des mouvements de percussion (bien maitrisés) au niveau du crâne, elle stimule la glande du plaisir et dénoue des tensions.

Après la tête qui est libérée des tensions, elle passe aux jambes. Pareil que pour la tête, les percussions : pour stimuler les énergies et les étirements : pour faciliter le lâcher prise.

Pour conclure, ce massage est vraiment parfait pour apprendre à lâcher prise. Le soin est créé de telle sorte à ce qu’on se retrouve dans une bulle de bien-être… Tous nos sens (sauf celui du goût qui viendra après la séance) sont apaisés… La lumière tamisée, la musique relaxante, l’odeur (oui j’ai oublié de vous dire que Laure a pulvérisé de l’eau de Bengalore, que je trouve absolument divine, moi qui suis pourtant pas du fan des odeurs vanillées) et enfin, le toucher. J’ai eu droit à un thé noir, caramel et quelque chose d’autre qui était vraiment très très bon.

C’est la première fois que je me suis sentie partir, mon corps n’était plus que chewing-gum. Je me suis retrouvée en quelque sorte dans un état un peu second : j’étais consciente tout en laissant mon corps aux mains de la praticienne.

C’était un vrai bonheur et un vrai plaisir de découvrir ce spa et ce soin. Il est déjà dans mes incontournables et j’ai franchement hâte de découvrir les autres soins que propose Cinq Mondes. J’espère avoir pu partager avec vous toutes ces sensations que j’ai pu ressentir pendant le massage !!! 


Pour prolonger le soin à la maison, Cinq Mondes propose une Huile Universelle Ayrvédique qui est à base d’huiles végétales : Sésame, Neem et Boswellia qui ont des propriétés régénérantes et apaisantes.

Elle sent divinement bon ! Je vais m’en appliquer sur le ventre dès ce soir et voici les gestes recommandés par Cinq Mondes :

Dans un premier temps, chauffer la zone du plexus solaire, centre des émotions, en le frottant avec la base de vos poignets. Effectuer lentement et avec une pression moyenne, une quinzaine de mouvements.

Travailler dans un second temps sur le gros intestin en effectuant des lissages de bas en haut de droite à gauche. Effectuer 3 passages sur chaque zone.

Infos Utiles :

Massage UDARABHYANGA – Spa Cinq Mondes, 75009 Paris – 1h – 100€

Suivre:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *